Quel est le problème de vouloir à tout prix que quelque chose soit parfait? Rien, à part que ça te mène l’échec . Et c’est exactement ce qui peut arriver aux perfectionnistes s’ils ne changent pas.

Le perfectionnisme se réfère à la mentalité du tout ou rien: ça doit être parfait sinon ce sera considéré comme un échec.

perfectionniste

Voici 9 raisons qui montre que le perfectionnisme conduit à l’échec.

1. Ce que tu fais n’est jamais fini

Pour les perfectionnistes avec des normes élevées, un projet ne fini jamais parce qu’il ne répond pas aux critères de «parfait».

Et souvent le projet fini par ne jamais être lancé puisqu’on ne le trouve pas parfait, et comme il ne le sera jamais, le perfectionniste retarde le lancement jusqu’à l’abandonner totalement.

En gros, tu continues à travailler sur une tâche mais tu ne la termines jamais car il y aura toujours un petit truc imparfait.

 

2. Le perfectionniste est stressé et mécontent

Le perfectionnisme est extrêmement stressant parce que il s’inquiète constamment de tout rendre parfait. Rien n’est jamais assez bon, et cet état d’esprit le prive de se sentir satisfait et satisfait du travail des collègues et collaborateurs.

C’est ni bon pour lui, ni pour son entourage!

 

3. Le perfectionniste ne prend pas de risques

Comme il veut que tout soit parfait, le perfectionniste est alors alimenté par une peur intense de l’échec. Et la meilleur façon de ne pas échouer, c’est de ne rien faire.

Donc l’état d’esprit qui en ressort c’est:  » Si je ne peux pas le faire parfaitement, alors je ne vais même pas essayer »

Donc il ne prend pas de risque à sortir de sa zone de confort pour par exemple trouver des partenaires, pour rendre son entreprise plus visible, faire une interview, etc …

 

4. Sa créativité est à bout de souffle

Si t’es constamment stressé à vouloir faire quelque chose de parfait (et sans échouer), alors ton imagination et ta créativité en ressortent complètement écrasés.

Et l’innovation, qui est nécessaire au succès et aux changements positifs, est entravée.

 

5. Le perfectionniste s’efforce de garder tout le monde heureux

En tant que perfectionniste, t’es souvent quelqu’un d’agréable, accordant beaucoup à l’image que les autres pensent de toi.

Avec ta pensée tout ou rien, tu te vois comme «bon» si les gens t’apprécient et «mauvais» s’ils ne t’apprécient pas.

Malheureusement ce comportement apporte beaucoup de difficulté dans la prise de décisions et mène à éviter les conversations importantes, de peur de vexer l’autre.

Et ça paralyse ton travail, tes projets.

 

6. Le perfectionniste est très critique envers les autres

Les perfectionnistes se jugent constamment. Ils peuvent faire remarquer ouvertement ce que les autres font de mal ou alors plus passivement, en disant des choses comme: «Ça à dû être agréable de pouvoir rentrer à la maison à 17 heures au lieu de finir ton travail. »

C’est vraiment pas bon pour la productivité de l’équipe et les relations, et ça peut conduire à l’échec.

 

7. Il ne peut pas déléguer

Être perfectionniste signifie souvent que tu as du mal à déléguer des tâches à d’autres. Avec une mentalité du tout ou rien, tu crois très probablement qu’il y a une bonne façon de faire quelque chose et que toutes les autres façons ne sont pas bonnes.

Et parce que les autres n’ont pas toujours la même compréhension que toi, tu pourrais ne pas approuver leur façon de penser. Donc tu en viens à penser que c’est plus facile de le faire toi-même .

Mais ne pas déléguer quand tu le peux peut causer toutes sortes de problèmes à ton entreprise ou ton travail. Et c’est aussi du stress en plus.

 

8. Il personnalise tout

Un perfectionniste a une estime de soi conditionnelle, ce qui signifie qu’il croit en lui, seulement si les choses vont parfaitement, si les gens l’aiment, s’il fait du bon travail.

Entendre n’importe quel avis négatif est assez difficile parce que il a tendance à le personnaliser, en pensant que ça traduit un échec.

Alors le perfectionniste se dit « Si j’ai échoué, alors je suis un échec » au lieu de prendre en compte les commentaires dont il a besoin pour devenir meilleur, ce qui peut finalement le conduire à un réel échec.

 

9. Le perfectionniste ne se repose jamais

Le perfectionniste a souvent la conviction qu’il va se reposer quand le travail sera fait. Bien sûr, le travail n’est jamais fait parce que ce n’est jamais parfait. En tant que tel, il y a un risque élevé  d’atteindre un épuisement total (burn out), ce qui est un moyen infaillible pour faire échouer son entreprise ou sa carrière.

 

 

Si tu te reconnais dans ces 9 raisons ou bien que tu connais quelqu’un qui y ressemble, partage-nous ton ressenti 🙂

Aidez vous aussi des personnes autour de vous en partageant:

1 commentaire

Vanessa · 19 avril 2018 à 17 h 37 min

Aha j’ai l’impression que tu fais ma description, même si j’essaye de me soigner ^^.

Et c’est vrai que je suis épuisée à force !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *