Si vous êtes ce qu’on appelle hypersensible il se peut que vous considériez cette caractéristique comme une faiblesse. Pourtant dans les faits, les hypersensibles (environ 15% de la population mondiale) sont simplement des personnes qui ressentent les émotions avec plus d’intensité. C’est très agréable en ce qui concerne les émotions positives. Mais c’est vrai que c’est parfois gênant en ce qui concerne les émotions négatives, surtout quand on est confronté au regard des autres…

Dans notre société, on nous apprend qu’exprimer trop ses émotions est signe d’immaturité. On nous apprend dès l’enfance à ne plus pleurer parce que « ce sont les bébés qui pleurent » et on a tendance à tourner en ridicule les personnes qui pleurent.

hypersensible

Pourtant, ressentir des émotions est tout à fait normal, et les laisser s’exprimer est utile pour dissiper les choses qui y sont associées. Les larmes par exemple permettent d’évacuer la tristesse et d’accepter la perte, la frustration ou l’impuissance pour pouvoir passer à autre chose.

Etant moi-même hypersensible et très empathique, j’ai longtemps eu honte de ces sentiments que je ressentais de manière aussi violente. Je peux me mettre à pleurer en deux secondes chrono qu’il s’agisse de ma tristesse ou de celle que je ressens chez les autres. Je peux sentir la colère m’envahir d’un coup et agir avec impulsivité, mais aussi partir dans un fou rire que personne ne comprend pendant un quart d’heure.

Face aux remarques, à l’incompréhension et aux taquineries, j’ai commencé à cacher ce côté de moi et à ravaler mes larmes, ma colère, ma frustration. Juste parce que je n’assume pas… Le problème, c’est que garder tout ça à l’intérieur, c’est pas vraiment bon. Et du coup, un jour, tout explose. Et c’est encore pire !

J’ai lu dernièrement le livre « Domptez votre hypersensibilité » de Nathalie Clobert et si vous êtes vous aussi hypersensible, je vous le conseille. Voici les clés qu’elle y donne pour comprendre comment vous fonctionnez et comment trouver des solutions pour vous préserver de l’impact des émotions négatives.

 

Comprendre vos « supers pouvoirs » de personne hypersensible

Etre hypersensible fait de vous un super détecteur

Vos cinq sens sont plus développés que la moyenne et vous arrivez mieux à ressentir ce qui se passe dans votre corps. Vous êtes alertés plus facilement que les autres et vous avez souvent des intuitions pour vous aider à prendre des décisions. Ces intuitions, contrairement à la paranoïa, sont souvent justifiées par l’analyse de paramètres que vous avez détectés grâce à votre sensibilité.

hypersensible

Vous avez clairement des atouts pour survivre dans le monde actuel.

Vous arrivez aussi à percevoir et à analyser les réactions des autres, ce qui vous aide à savoir s’ils vous disent la vérité et quelles sont leurs intentions. Vous pouvez travailler ce don en vous concentrant sur vos sens quand vous discutez avec quelqu’un et en suivant vos intuitions.

Le petit point négatif, c’est que vous êtes plus sensible au bruit, à la foule, aux odeurs et que vous avez besoin de votre espace. Mais quelques moments de calme et de solitude vous aident facilement à vous ressourcer.

 

Vous êtes de bon conseil et vous avez le pouvoir d’aider les autres

En étant hypersensible, non seulement vous ressentez toute la gamme des émotions avec plus d’intensité que la moyenne, mais en plus, vous avez, la plupart du temps, ce qu’on appelle le don d’empathie.

L’empathie, à ne pas confondre avec la compassion, est le fait de ressentir l’émotion d’une personne extérieure en ayant l’impression d’être à sa place. Elle est plus ou moins développée selon les personnes. Pour ma part, il m’est par exemple presque impossible de voir quelqu’un pleurer sans avoir moi aussi envie de pleurer. Autre manifestation de l’empathie : se sentir stressé et énervé quand on est à côté de quelqu’un qui est dans cet état.

 La personne hypersensible, du fait de son empathie développée, arrive mieux que personne à se mettre à la place des autres. Et ça, ça permet de mieux comprendre ses interlocuteurs et de les aider.

Si vous êtes hypersensible vous serez d’une manière générale plus à l’écoute des autres, en particulier de vos amis. Vous comprendrez facilement ce qu’ils ressentent et vous pourrez leur donner de bons conseils pour les aider.

hypersensible

C’est un don qui peut vous aider dans le milieu professionnel notamment si vous travaillez dans le commerce, le social, les services ou la santé. Votre hypersensibilité sera aussi précieuse si vous travaillez dans le domaine créatif ou artistique parce que vous serez en mesure de ressentir des émotions à un niveau différent, et aussi de les transmettre avec plus d’intensité.

 

 

 Les 6 clés pour s’épanouir quand on est hypersensible

Clé n°1 : Adopter un regard positif sur sa sensibilité

Toutes nos émotions, positives comme négatives, ont une utilité. Et il n’est pas possible de toujours éprouver seulement de la joie. On doit accepter le fait qu’on a le droit de ressentir aussi de la colère, de la peur, du dégoût, de la surprise ou de la tristesse.

La personne hypersensible, comme tout le monde, a le droit de ressentir des émotions et surtout a le droit de les écouter et de les laisser s’exprimer. Si vous êtes hypersensible vous devez changer votre vision des choses pour assumer cette partie de vous.

Exprimer ses émotions physiquement ne fait pas de vous quelqu’un d’immature, ça ne veut pas dire non plus que vous n’avez pas de contrôle. Ça ne fait pas non plus de vous quelqu’un de faible (et c’est valable autant pour les hommes que pour les femmes).

hypersensible

En tant que personne hypersensible vous avez juste la chance de ressentir les émotions avec plus d’intensité. Ça vous permet de réaliser que vous êtes vivant(e) et d’avoir plus de nuances et de contrastes dans votre palette d’émotions. Vous devez voir ça comme un don et en être fier.

 

Clé n°2 : Accepter de ressentir et d’exprimer ses émotions

Pour développer votre potentiel, vous devez arrêter de lutter contre ce que vous ressentez. Vous devez considérer que vos émotions sont là pour vous faire passer un message et pour provoquer chez vous une réaction.

Si vous voulez vous sentir plus à l’aise avec vos émotions, voici les étapes à suivre :

  • Identifier l’émotion
  • Comprendre la cause de l’émotion
  • Prendre du recul sur sa propre interprétation de la situation
  • Exprimer l’émotion
  • Estomper l’émotion

Clé n°3 : Savoir réagir si on sent qu’on va craquer en public

Quand on est hypersensible il arrive parfois qu’on n’arrive plus à contenir nos émotions. Alors si vous sentez que les larmes montent, voilà ce que vous pouvez faire :

  • Si vous êtes avec des personnes bienveillantes : relâchez la pression et laissez-vous aller. Vous pourrez expliquer verbalement ce que vous ressentez. N’hésitez pas à dédramatiser la situation pour rassurer vos interlocuteurs, surtout si votre réaction est très forte.
  • Si vous êtes avec des personnes qui ne sont pas forcément bienveillantes à votre égard, et que vous préférez ne pas vous exposer, protégez-vous en trouvant un prétexte pour vous éclipser (par exemple aux toilettes) et permettez-vous de craquer quand vous êtes seul(e). Si la situation vous a vraiment bouleversé et que vous le pouvez, rentrez chez vous.

Et si vous craquez avant d’avoir pu vous isoler, ne vous sentez ni honteux ni faible. Profitez de cette expérience pour analyser la réaction de vos interlocuteurs à votre égard. Ça vous permettra de savoir qui se trouve face à vous et éventuellement de faire le tri.

hypersensible

Clé n°4 : Faire confiance à ce qu’on ressent

Vous êtes plus sensible que la plupart des gens. Utilisez ce don pour prendre vos décisions. Fiez-vous à vos intuitions. Plus vous vous entraînerez, plus vous augmenterez votre potentiel.

 

Clé n°5 : S’entourer de personnes bienveillantes et positives

Evitez au maximum les personnes négatives, les personnes manipulatrices et les personnes malveillantes. Elles sont toxiques et peuvent vous « contaminer ». Si vous côtoyez régulièrement ce genre de personnes, il y a des risques que leur négativité vous imprègne en raison de votre empathie.

hypersensible

Si vous le pouvez, faites du tri dans vos relations en prenant de la distance avec ce genre de personne. Mais parfois, vous ne pourrez pas vous en éloigner. Ça peut être le cas dans le monde du travail. Dans ce cas, vous pouvez vous protéger en apprenant à vous recentrer sur vous-même.

 

Clé n°6 : Apprendre à se protéger

Quand vous sentez un trop plein d’émotions, rappelez-vous qu’il s’agit d’un message suite à l’interprétation d’une situation. Vous pouvez à tout moment reprendre le contrôle à la fois sur votre interprétation de la situation, et sur l’expression de vos émotions.

La méditation et l’autohypnose peuvent vous aider à reprendre le contrôle. Quand vous en ressentez le besoin, vous pouvez fermer les yeux, détendre vos muscles, faire des exercices de respiration et chasser vos pensées pour faire le vide. Ça vous aidera à faire passer l’état dans lequel vous vous trouviez.

Vous pouvez aussi, lorsque vous savez que vous allez affronter une situation difficile, imaginer que vous revêtez une armure invisible. Vous pouvez fermer les yeux et l’imaginer jusqu’à la ressentir. Elle vous aidera à vous sentir moins vulnérable.

hypersensible

Enfin, vous pouvez créer dans votre imagination un lieu de refuge dans lequel vous vous sentez apaisé. Et vous pourrez fermer les yeux et y aller par la pensée à chaque fois que vous voudrez vous préserver.

 

Conclusion

J’ai personnellement essayé les astuces données dans le livre et que j’ai citées au-dessus, et je confirme que ça aide beaucoup. Mais le mieux c’est encore de les essayer et de nous dire en commentaire ce que ça vous a apporté ! 😊

 

 

Cet article vous a aidé ? Partagez-le sans modération ! ^^



Aidez vous aussi des personnes autour de vous en partageant:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *